Vaccin contre le Covid-19: partenariat entre l'Institut Pasteur et le labo MSD

L'Institut Pasteur et le groupe pharmaceutique MSD sont désormais partenaires en vue de la production d'un éventuel vaccin contre le Covid-19, ont-ils annoncé mardi.

Ce partenariat est né du rachat par MSD (nom du groupe américain Merck hors des Etats-Unis et du Canada) de la société de biotechnologie autrichienne Themis. Cette dernière travaille depuis plusieurs années avec Pasteur pour l'élaboration de différents vaccins, dont le dernier en date est celui contre le Covid-19. 

Ces projets utilisent comme base commune le vaccin contre la rougeole, ensuite adapté pour différentes maladies (on parle de "plateforme"). L'Institut Pasteur gère la partie recherche mais pas la production industrielle.

Le rachat de Themis par un grand groupe comme MSD "apporte la possibilité de produire le vaccin à très grande échelle, ce qui n'était pas à la portée de Themis seule, car cette société n'en a pas les moyens financiers", a expliqué à l'AFP le directeur général de l'Institut Pasteur, le Pr Stewart Cole.

Actuellement, l'OMS (Organisation mondiale de la santé) recense plus de 100 projets de vaccins, dont 10 font l'objet d'essais cliniques. Pour autant, il est illusoire d'espérer un vaccin dans un très proche avenir, malgré de nombreux effets d'annonces.

"Sur un vaccin qui a fait ses preuves, ce ne sera certainement pas cette année, mais à partir peut-être de l'été ou de l'automne 2021", a indiqué le Pr Cole. "Il y a beaucoup d'inconnues et d'aléas".

Le "candidat-vaccin" élaboré par Pasteur "sera testé certainement cet été ou à l'automne en phase I", la phase la plus préliminaire.

Le fait d'avoir opté pour une approche basée sur le vaccin contre la rougeole est un avantage par rapport à d'autres projets, selon le Pr Cole.

"Le secteur pharmaceutique sait produire ce vaccin à très grande échelle, il fait partie des premiers vaccins qu'on donne aux jeunes enfants", a-t-il souligné.

"Nous sommes impatients de mettre nos forces en commun", a commenté dans un communiqué de MSD le Dr. Roger M. Perlmutter, l'un des responsables du labo.

Le développement du vaccin par Pasteur (en partenariat avec Themis et l'université de Pittsburgh aux Etats-Unis) a reçu le soutien de la Cepi, coalition internationale public-privé qui finance des recherches sur les vaccins.

La plateforme rougeole de Pasteur a déjà servi à élaborer trois candidats vaccins contre d'autres maladies, chikungunya, zika et fièvre de Lassa, en cours d'évaluation.


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.