Kenya : Ruto annonce des emprunts après l'abandon des nouvelles taxes

Le Kenya se retrouve en pleine crise budgétaire après le retrait d’un projet de loi très controversé sur les finances.

 

Mercredi dernier, le président William Ruto a abandonné les hausses d’impôts proposées suite à des manifestations meurtrières qui ont conduit à l'incendie du parlement.

Pour combler le déficit budgétaire de près de 2,7 milliards de dollars, le gouvernement kényan a annoncé qu'il devra emprunter près d’un trillion de shillings, soit environ 7,6 milliards de dollars.

 

En parallèle, des mesures d’austérité seront mises en place, touchant notamment les dépenses publiques pour les enseignants et les services de santé.

Malgré le retrait du projet de loi, la colère persiste dans les rues. De nouvelles manifestations sont prévues cette semaine, avec des appels à la démission du président et des accusations de brutalité policière.

Selon un bilan publié samedi par l'ONG Human Rights Watch, au moins 30 personnes ont perdu la vie lors des violences de mercredi dernier.


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.